Point au 16 octobre 2014

Publié le 17 Octobre 2014
Mis à jour le 4 juillet 2019

Points clés

  • Maladies vectorielles : depuis le début de la surveillance renforcée du chikungunya et de la dengue, 167 signalements de cas cliniquement évocateurs de l'une ou l'autre de ces maladies ont été reçus à l'ARS Languedoc-Roussillon. Parmi eux, 71 ont été confirmés pour le chikungunya et 22 pour la dengue. Tous ces cas avaient contracté leur maladie lors d'un voyage en zone d'endémie (cas importés). A ce jour, aucun cas autochtone n'a été signalé en Languedoc-Roussillon.
  • Activité hospitalière et médicale en région : depuis la semaine 2014-40, on note une augmentation des visites ou consultations des associations SOS Médecins de la région (Nîmes et Perpignan) concernant les enfants de moins de 15 ans. Principaux diagnostics établis : rhinopharyngite, gastro-entérite et otite.
  • Gastro-entérite : l'association SOS Médecins de Perpignan rapporte une légère augmentation de l'activité liée à la gastro-entérite en semaine 2014-41 (+27% par rapport à la semaine 2014-40, voire même +36% chez les adultes de 15 à 74 ans), tendance qu'on ne retrouve pas pour l'association de Nîmes. Les effectifs restent toutefois inférieurs à ceux observés en semaine 2014-39. On ne retrouve pas de tendance particulière au niveau des données des urgences.
  • Bronchiolite : les données des structures d'urgences rapportent quelques cas de bronchiolite. Les effectifs sont similaires à ceux observés à cette période de l'année au cours des saisons précédentes.