Point au 13 juin 2014.

Publié le 16 Juin 2014
Mis à jour le 4 juillet 2019

Fait marquant

MERS-CoV Depuis la première alerte concernant les infections respiratoires à Middle East Respiratory Syndrome-Coronavirus (MERS-CoV) dans la péninsule Arabique survenue au cours de l'automne 2012, l'InVS a mis en place un dispositif de surveillance des infections MERS-CoV en France, reposant sur le signalement des cas suspects aux ARS par les cliniciens et leur classification (cas possible, cas exclus) par l'InVS (Cire, SaintMaurice). A ce jour, 621 signalements ont été faits à l'InVS dont 188 répondaient à la définition de cas possible justifiant l'envoi d'un prélèvement au CNR des virus Influenzae ou aux laboratoires habilités. Parmi eux, 2 cas confirmés d'infection à MERS-CoV ont été identifiés dans la région Nord pas de Calais en avril 2013. Le petit pèlerinage à la Mecque du mois de ramadan 2014 se déroulera prochainement (pélérinage de la Omra du 28 juin au 28 juillet). Il réunit chaque année plusieurs centaines de milliers de pèlerins. Il en résulte la proximité de milliers de personnes venus du monde entier dans un espace géographique pouvant favoriser le risque d'épidémies liées à la transmission d'agents infectieux. Dans ce contexte, des estimations faites par l'InVS, sur la base des rassemblements précédents, mettent en évidence une augmentation possible du nombre de pélerins susceptibles de se présenter aux urgences dans ces centres hospitaliers en France pour suspicion de Mers-CoV au retour du pélérinage. Cette augmentation est attendue notamment au cours des semaines 30 à 34. Néanmoins, compte tenu des résultats des estimations faite, cette augmentation reste modérée au niveau national et a fortiriori au niveu régional, ce qui ne justifie pas à ce stade le renforcement du dispositif de surveillance mis en place par l'InVS.