Bulletin de veille sanitaire Languedoc-Roussillon. n°12 - Octobre 2014.

Publié le 17 Octobre 2014
Mis à jour le 3 juillet 2019

Les infections invasives à méningocoque (IIM) sont des infections à Neisseria meningitidis transmissibles graves, à début brutal, se manifestant le plus souvent sous forme de méningite (inflammation des membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière) ou de méningococcémie (septicémie due au méningocoque), plus rarement d'arthrite ou de péricardite septique. La forme la plus sévère est le purpura fulminans. Les méningocoques ont comme réservoir exclusivement l'homme avec un portage du germe fréquent (estimé entre 5 et 10% de la population générale) mais n'entrainant que très rarement une forme invasive. Cette bactérie possède une capsule polyosidique qui détermine son sérogroupe. Douze sérogroupes existent dans le monde. En France, on retrouve essentiellement du B, du C et plus rarement du W135 et du Y. La période d'incubation varie de 2 à 10 jours avec une moyenne à 7 jours.