Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 19 décembre 2013.

Publié le 23 December 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Fait marquant : Episodes de pollution de l'air par des particules dans plusieurs régions de France

Plusieurs régions françaises ont connu ces dernières semaines des épisodes de pollution de l'air par les particules lié à la fois à certaines émissions dans l'air (trafic routier, chauffage…) et aux conditions météorologiques (conditions anticycloniques et températures basses) qui ne favorisaient pas la dispersion des polluants. Ainsi, les concentrations atmosphériques en particules ont dépassé les seuils d'information et d'alerte dans un grand nombre de zones métropolitaines, y compris dans certaines villes de Midi-Pyrénées. (http://www.oramip.org/oramip/historique)

Ces épisodes de pollution peuvent entraîner l'apparition ou l'aggravation de divers symptômes (allergies, asthme, irritation des voies respiratoires, effets cardiopulmonaires…) notamment chez les personnes les plus vulnérables telles que les nourrissons et jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes asthmatiques ou souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires. Les particules dans l'air respiré ont par ailleurs été classées par l'Agence Internationale de Recherche sur le Cancer comme produit cancérogène certain pour l'homme (octobre 1/02).

Les principales recommandations à suivre durant ces épisodes de pollution ont été élaborées par le Haut conseil de la Santé Publique (HCSP) et rappelées par le ministère chargé de la Santé le 13 décembre dernier : Pour les populations vulnérables et sensibles : éviter les activités physiques et sportives intenses, consulter un médecin ou pharmacien en cas de gêne respiratoire ou cardiaque inhabituelle,. prendre conseil auprès de son médecin pour savoir si son traitement doit être adapté, privilégier des sorties plus brèves que d'habitude si les symptômes sont moins gênants à l'intérieur, éviter de sortir en début de matinée et en fin de journée et aux abords des grands axes routiers, reporter les activités qui demandent le plus d'effort- Pour la population générale : réduire et reporter les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou en intérieur, jusqu'à la fin de l'épisode si des symptômes sont ressentis (fatigue inhabituelle, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations), prendre conseil auprès de son médecin ou pharmacien.