Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 17 mai 2013.

Publié le 21 Mai 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Fait marquant

Foyers épidémiques d'oreillons en France Depuis quelques mois plusieurs foyers d'oreillons ont été signalés en France dans des universités et chez des jeunes adultes . Des foyers ont également été signalés dans d'autres pays dans des circonstances similaires (ex : aux USA, en Israël , en Irlande etc..). Les oreillons sont une maladie infectieuse due à un paramyxovirus, qui, à l'ère pré-vaccinale, évoluait sur un mode endémique dans les collectivités d'enfants et de jeunes adultes. La transmission inter-humaine se fait par les sécrétions respiratoires et la salive. La durée d'incubation est entre 12 et 25 jours (habituellement 16 à 18 jours). Les signes cliniques sont une parotidite uni ou bilatérale en générale fébrile. Les formes inapparentes représentent 30 % des cas. Les complications possibles sont des complications neuro méningées (méningites, encéphalites, surdités) et d'autres atteintes glandulaires dont orchite après la puberté. Elles sont plus fréquentes chez l'adulte. La malade est contagieux 7 jours avant la parotidite et jusqu'à 9 jours après (durée de l'éviction scolaire). Parmi les derniers cas signalés en France, une proportion importante a été vaccinée par une ou deux doses de vaccin ROR. Ce constat a conduit l'InVS a s'interroger sur l'efficacité relative du vaccin et une étude est actuellement en cours.Dans ce contexte, nous rappellons que tout foyer épidémique d'oreillons doit être signalé à l'ARS pour mise en place des mesures de contrôle (éviction, information, vaccination, renforcement des mesures d'hygiène) et éventuelle inclusion dans l'étude d'efficacité vaccinale de l'InVS