Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 4 juillet 2013.

Publié le 5 Juillet 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Points clés - Evaluation de la situation sanitaire au 4 juillet

  • Surveillance liée au risque canicule : tous les départements sont en veille saisonnière et les indicateurs surveillés ne montrent pas de tendance particulière pour le moment.
  • Autres surveillances : le recours aux urgences et aux associations SOS Médecins pour les pathologies respiratoires est stable (asthme, pneumopathie, dyspnée / insuffisance respiratoires)
  • Maladies vectorielles : depuis le 1er mai, les départements du littoral, dans lesquels le moustique tigre est implanté, font l'objet d'une surveillance renforcée du chikungunya et de la dengue. Parmi 20 signalements de cas suspects, 8 cas de dengue, tous de retour de voyage, ont été identifiés et les mesures appropriées prises dans leur entourage. Aucun cas autochtone de chikungunya ou de dengue n'a été identifié depuis le début de saison.

Par ailleurs, aucun cas suspect de fièvre à virus West Nile n'a été signalé depuis le début de la surveillance, le 1er juin.