Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 28 juin 2013.

Publié le 28 Juin 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Points clés - Evaluation de la situation sanitaire au 28 juin

  • Surveillance liée au risque canicule :Les regroupements suivis (malaises, indicateurs chaleur, etc.) ne montrent pas de tendance particulière actuellement.
  • Surveillance des maladies respiratoires : - Asthme : activité des services d'urgence en égère diminution par rapport aux semaines précédentes - Pneumopathie : activité faible- Dyspnée/insuffisance respiratoire : peu de cas diagnostiqués aux urgences ou par les médecins des associations SOS Médecins.
  • Maladies vectoriellesDepuis le 1er mai 2013, les départements de l'Aude, du Gard, de l'Hérault et des Pyrénées Orientales, dans lesquels le moustique tigre est implanté, font l'objet d'une surveillance renforcée du chikungunya et de la dengue. Aucun cas autochtone n'a à ce jour été recensé en région Languedoc-Roussillon.