Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 12 octobre 2012

Publié le 15 Octobre 2012
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés :

  • Surveillance des maladies vectoriellesSur les 15 derniers jours, 5 nouveaux signalements de cas suspects ont été reçus dans le cadre du dispositif de surveillance épidémiologique. Actuellement, aucun cas de transmission autochtone de chikungunya ou de dengue n'a été détecté à ce jour en Languedoc Roussillon.
  • Pathologies respiratoiresPneumopathie : activité faible et relativement stable en région, mais en augmentation en France.Bronchiolite : activité faible en région, modérée et en augmentation en France , pour consulter le bulletin national de l'InVS du 09/10/12.Bronchite : augmentation modérée du recours aux urgences et activité plus importante des associations SOS Médecins en lien avec cette maladie, que ce soit en région ou au niveau national.Asthme : activité équivalente aux années précédentes pour les urgences et un peu plus élevée pour les associations SOS Médecin en région et en France.
  • Surveillance des gastro-entéritesActivité faible en région au niveau des urgences et augmentation des motifs d'appels SOS (tendance moins évidente pour les diagnostics). Au niveau national, on retrouve cette augmentation des motifs d'appels et des diagnostics SOS Médecin. Les données du réseau Sentinelles de l'Inserm sont cependant inférieures au seuil épidémique pour ces deux niveaux géographiques.

Année de publication : 15/10/2012