Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 2 décembre 2011.

Publié le 7 December 2011
Mis à jour le 13 mai 2019

Fait marquant - L'infection à VIH en Midi-Pyrénées, Point au 1er décembre 2011

En Midi-Pyrénées, le nombre de personnes découvrant leur séropositivité au VIH, qui avait fortement augmenté en 2007, reste constant et élevé depuis. En 2010, le taux de sérologies positives est estimé à 106 par millions d'habitants, plaçant la région parmi les plus touchées de métropole. Sur la période 2003-2010, 40% des sérologies positives en Midi-Pyrénées sont des infections récentes datant de moins de 6 mois, contre 30% en métropole. Sur la période 2003-2010, parmi les personnes découvrant leur séropositivité, la proportion d'hommes ayant un mode de contamination homosexuel/bisexuel est plus élevée qu'au niveau national (54% contre 37%) , 29% sont des femmes (contre 37% en national) et 58% sont de nationalité française (contre 35% au niveau national). Comme au niveau national, trop peu de personnes sont traitées avant le diagnostic du sida. Parmi les 32 nouveaux cas de sida diagnostiqués en 2009, (85%) n'ont bénéficié d'aucun traitement antirétroviral pré-sida. Deux tiers d'entre eux avaient appris leur séropositivité au moment du diagnostic et un tiers connaissaient leur séropositivité mais n'avaient pas reçu de traitement avant le diagnostic du sida.

Année de publication : 07/12/2011