Episode de cas groupés de psittacose lié à la préparation de repas de mariage, Lot-et-Garonne, mai 2013

Publié le 2 Juin 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction objectifs : fin mai 2013, un CH du Lot-et-Garonne signale 4 cas d'infections respiratoires aiguës à la plateforme de veille et d'urgences sanitaires d'Aquitaine. Une investigation est menée pour décrire l'épisode, identifier la source de contamination et contribuer aux mesures de contrôle. Dans un contexte de virus émergents, une exposition à coronavirus MERS-CoV et à H7N9 est rapidement écartée au profit d'une suspicion de psittacose. Matériels et méthodes : une enquête descriptive approfondie est réalisée pour confirmer le diagnostic, recueillir les facteurs d'exposition et assurer une recherche active de cas. Les enquêtes vétérinaires et environnementales sont mises en oeuvre pour retrouver les potentielles sources de contamination. Résultats : au total, huit cas de psittacose, dont 4 confirmés par PCR par le CNR, ont été recensés. Ces cas ont été identifiés parmi un groupe de 15 femmes, soit un taux d'attaque de 47 %, ayant éviscéré une centaine de poulets lors de préparation de repas de mariage les jours précédents les signes. La présence de Chlamydia psittaci a été confirmée à partir du lot de poulets concerné. Le génotype déterminé à partir des prélèvements humains et vétérinaires était un génotype classiquement détecté chez les canards, espèce aviaire aussi présente sur l'exploitation. Conclusion : l'investigation a permis de conclure à un épisode de cas groupés de psittacose par contact étroit avec des poulets infectés. Ce type d'épisode, relativement rare, rappelle la vigilance nécessaire dans un contexte de virus émergents et l'intérêt d'une collaboration réactive des acteurs pour mettre en oeuvre rapidement les mesures de contrôle. (R.A.)

15es Journées Nationales d'Infectiologie, Bordeaux Lac, 11, 12 et 13 juin 2014

Auteur : Meurice L, Servas V, Chossat I, Laroucau K, Royer H, de Barbeyrac B, Rolland P
Médecine et maladies infectieuses, 2014, vol. 44, n°. 6 Suppl, p. p.87