Toxi-infection alimentaire collective à Toxoplasma gondii liée à la consommation d'agneau. Aveyron (France), novembre 2010

Publié le 24 Avril 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le 15 novembre 2010, 3 cas de toxoplasmose confirmés de la même famille étaient signalés à l'Agence régionale de santé Midi-Pyrénées. Le seul repas commun le 3 octobre 2010, avec consommation d'agneau peu cuit, faisait suspecter une toxi-infection alimentaire collective (Tiac). Les cas groupés de toxoplasmose étant rares, des investigations ont été menées afin de documenter l'épisode. Les données épidémiologiques, cliniques et sérologiques ont été recueillies pour les participants au repas commun. Le génotypage de la souche isolée dans l'aliment suspecté a été réalisé ainsi qu'une enquête de traçabilité. Les 5 personnes susceptibles parmi les 7 personnes exposées au repas présentaient une toxoplasmose évolutive récente (taux d'attaque 100 % ; âge moyen 21 ans) non compliquée. L'analyse génotypique de l'ADN de la moitié du gigot congelée a révélé un génotype II. L'élevage d'origine de l'agneau n'a pu être identifié. Nos investigations ont permis de décrire une Tiac à toxoplasmes de taille limitée et de déterminer l'origine de la contamination. Il est cependant possible que d'autres cas n'aient pas été signalés, l'infection étant le plus souvent asymptomatique. Les toxi-infections alimentaires à toxoplasmes sont peu documentées et l'information sur la possibilité de contamination par viande de mouton mal cuite devrait être plus largement diffusée. (R.A.)

Auteur : Ginsbourger M, Guinard A, Villena I, King LA, El Eid N, Schwoebel V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 16-17, p. 195-7