Système d’alerte canicule et santé en Nouvelle-Aquitaine. Bilan de l’été 2016.

Publié le 2 Juin 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

En résumé

  • Une situation météorologique atypique avec la succession d'épisodes caniculaires (du 17 au 20 juillet et du 23 au 28 août) et de vagues de chaleur dont certaines ont été tardives.
  • Un dépassement des seuils des indicateurs biométéorologiques de Météo-France a été observé sur les départements de Charente-Maritime lors du 1er épisode caniculaire et dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques lors du 2ème épisode caniculaire.
  • Un passage en vigilance orange canicule a concerné les départements de Charente-Maritime, Charente, Deux-Sèvres, Vienne et Haute-Vienne lors du 1er épisode caniculaire et pour les départements des Landes, Pyrénées-Atlantiques, Creuse, Gironde, Charente, Vienne et Haute-Vienne lors du 2ème épisode caniculaire.
  • Un impact observé sur la morbidité à travers le recours aux soins d'urgence (SOS Médecins et Oscour®), surtout lors de la première vague de chaleur et des deux épisodes caniculaires.
  • Pas d'excès de mortalité observé en Nouvelle-Aquitaine durant les périodes caniculaires (contrairement à ce qui a été observé en France Métropolitaine (+8,7%)).

Ces résultats confirment la relation existant entre l'exposition aux fortes chaleurs et la santé et souligne l'importance de l'anticipation des périodes de fortes chaleurs et l'intérêt d'un dispositif d'information et de prévention.

Année de publication : 02/06/2017