Surveillance sanitaire en région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. Point épidémiologique au 4 août 2016.

Publié le 11 Août 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés

Mortalité : les effectifs de décès enregistrés, tous âges et 75 ans et plus, sont en légère hausse, proches des valeurs attendues à cette période de l'année. Tendance identique au niveau national.

Passages aux urgences des populations sensibles : activité proche des valeurs attendues pour la saison pour les 75 ans et plus et les moins de 1 an.

Virologie : parmi les 6 prélèvements positifs pour virus respiratoires analysés par le laboratoire du CHU de Bordeaux, 3 étaient positifs pour para influenza et 2 pour entérovirus. Parmi les 11 prélèvements positifs pour virus respiratoires analysés par le laboratoire du CHU de Poitiers, 7 étaient positifs pour rhinovirus et 3 pour virus para influenzae. Diminution des prélèvements méningés positifs à entérovirus, avec stabilisation des passages aux urgences pour méningite à entérovirus au niveau régional.

Gastro-entérites : en région ALPC, activité faible proche des valeurs attendues pour la période.

Varicelle : activité en baisse d'après les données SOS Médecins, avec une proportion de l'activité qui passe sous le seuil d'alerte.

Allergies : activité en légère baisse qui reste dans des valeurs élevées selon SOS Médecins, comparable aux années précédentes. En prévision, risque allergo-pollinique faible à élevé pour les pollens de graminées et très faible à faible pour les pollens châtaignier et urticacées.

Asthme : activité en baisse aux urgences et à SOS Médecins qui reste légèrement supérieure à l'activité observée l'année précédente à la même période pour les urgences.

Chikungunya, Dengue et Zika – Surveillance renforcée au 04/08/2016 : depuis le 1er mai, début de la surveillance renforcée dans les départements de l'ex-Aquitaine colonisés par Aedes albopictus, 100 cas suspects ont été signalés. Parmi eux, 10 cas importés de dengue et 33 cas importés de zika, ont été confirmés. Un cas de zika par transmission sexuelle a été confirmé. Il n'y a pas de transmission vectorielle autochtone.

Pathologies liées à la chaleur : après un pic d'activité en lien avec l'épisode de forte chaleur en semaine 29, les indicateurs liés à la chaleur pour SOS Médecins et aux urgences sont en baisse avec des valeurs habituellement observées à cette période. Pour les prochains jours, Météo-France ne prévoit pas de vigilance canicule.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO) : pas de situation inhabituelle depuis le début du mois de juin pour les 5 MDO suivies en temps réel (hépatite A, IIM, légionellose, rougeole, Tiac).

Année de publication : 11/08/2016