Surveillance sanitaire en région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. Point épidémiologique au 1er septembre 2016.

Publié le 2 Septembre 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés

Mortalité : les effectifs de décès enregistrés, tous âges et 75 ans et plus, sont inférieurs aux valeurs attendues à cette période de l'année.

Passages aux urgences des populations sensibles : activité stable pour les moins de 1 an et en hausse pour les 75 ans ou plus, avec des valeurs inférieures ou proches des valeurs attendues pour la saison.

Virologie : parmi les 6 prélèvements positifs pour virus respiratoires des laboratoires des CHU de Bordeaux et de Poitiers, 3 étaient positifs pour rhinovirus (1 à Bordeaux et 2 à Poitiers) et 3 pour virus parainfluenza (1 à Bordeaux et 2 à Poitiers). Les prélèvements méningés positifs à entérovirus sont en baisse (données du Laboratoire du CHU de Bordeaux), ainsi que les passages aux urgences pour méningite à entérovirus.

Gastro-entérites : en région ALPC, activité en hausse, au-dessus des valeurs attendues pour la période et plus particulièrement pour les passages aux urgences. Cette tendance est également retrouvée au niveau national.

Varicelle : activité faible d'après SOS Médecins, avec une proportion de l'activité proche des valeurs attendues pour la saison.

Allergies : activité en baisse selon SOS Médecins, comparable aux années précédentes. En prévision, risque allergo-pollinique très faible les pollens d'ambroisies excepté en Dordogne où le risque est élevé.

Asthme : activité faible selon les urgences et SOS Médecins, avec des valeurs comparables à celles observées l'année précédente à la même période.

Chikungunya, Dengue et Zika – Surveillance renforcée au 01/09/2016 : Depuis le 1er mai, début de la surveillance renforcée dans les départements de l'ex Aquitaine colonisés par Aedes albopictus, 136 cas suspects ont été signalés. Parmi eux, 12 cas importés de dengue, 46 cas importés de zika et 1 co-infection dengue/zika ont été confirmés. Un cas de zika par transmission sexuelle a été confirmé. Il n'y a pas de cas de transmission vectorielle autochtone.

Pathologies liées à la chaleur : activité en hausse sur la semaine 34 (respectivement 1,6% et 0,9% de l'activité totale de SOS Médecins et du réseau Oscour®) en lien avec le passage en vigilance canicule orange pour 6 départements de la région (Landes, Gironde, Charente, Vienne, Haute-Vienne et Creuse) et en jaune pour les autres départements. Pour les prochains jours, Météo-France ne prévoit pas de vigilance canicule.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO) : Pas d'événement inhabituel pour les MDO dans la région au cours de la semaine 34.

Année de publication : 02/09/2016