Surveillance sanitaire en région Poitou-Charentes. Point épidémiologique au 31 juillet 2015.

Publié le 31 Juillet 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Point sur les infections à entérovirus au 15/07/2015Les entérovirus se distribuent partout dans le monde. Ils circulent tout au long de l'année dans les régions tropicales. Dans les zones tempérées telles que la France, on observe tous les ans, en été et automne, une augmentation des diagnostics d'infections à entérovirus, principalement liée à la recrudescence des méningites.Les infections humaines à entérovirus sont fréquentes et prennent des formes symptomatiques très variées. Elles touchent surtout les enfants de moins de 15 ans. La transmission du virus se fait par contact de personne à personne à partir des virus excrétés dans les selles et au niveau du rhino-pharynx. Pour la grande majorité des sujets infectés, la symptomatologie et l'évolution des infections sont bénignes.En France, la surveillance des infections à entérovirus est assurée par un réseau de laboratoires volontaires depuis 2000 (Réseau de surveillance des entérovirus, RSE, coordonné par le CNR et l'InVS). En complément, une surveillance des passages aux urgences pour un diagnostic de méningite à entérovirus est assurée par le réseau Oscour/InVS.Actuellement, on observe en France une reprise de la circulation des entérovirus, accentuée depuis le mois de juin, avec une recrudescence des méningites. Les données préliminaires montrent une prédominance des coxsackievirus B5, et des echovirus de type 6 et 9.En Poitou-Charente, on observe la même tendance qu'au niveau national avec une hausse des passages aux urgences pour méningites virales à partir de la semaine 20-2015.

Année de publication : 31/07/2015