Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 27 août 2015.

Publié le 28 Août 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

MortalitéLes effectifs de décès enregistrés en S33-2015 se situent en dessous des valeurs attendues.

Passages aux urgences des populations sensiblesD'après les données disponibles, l'activité aux urgences pour les moins de 1 an sont proches des valeurs attendues. L'activité aux urgences pour les 75 ans et plus reste conforme à l'attendu.

Chikungunya et dengue : surveillance renforcée en Gironde et en Lot-et-Garonne Depuis le 1er mai, 84 cas suspects ont été signalés. Parmi eux, 1 cas importé de dengue et 3 cas importés de chikungunya ont été confirmés. Au total, au 21 août, dans les 20 départements métropolitains concernés par la surveillance renforcée, 57 cas importés de dengue et 17 cas importés de chikungunya ont été confirmés. Deux cas autochtones de dengue ont été confirmés à Nîmes (département de l'Hérault, région Languedoc-Roussillon).

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)A noter 3 DO d'hépatite A depuis le début du mois dans la même zone de Dordogne..

Gastro-entérite aigüe (GEA)Activité stable en Aquitaine, conforme aux valeurs attendues à cette période. Au niveau national, activité en légère hausse, d'après SOS médecins, avec des valeurs comparables aux années précédentes.

Asthme et allergiesEn Aquitaine, l'activité pour asthme est en légère augmentation. Une hausse des allergies a été observée d'après SOS Médecins (2,5% contre 2% la semaine précédente). En prévision pour cette semaine, risque allergo-pollinique très faible pour les pollens de graminées dans la région.

Virologie respiratoire et méningites à entérovirusLe nombre de méningites à entérovirus (1 virologies du CHU et 1 Oscour®) est en baisse.

Pathologies liées à la chaleurEn Aquitaine, activité stable avec 0,3% des actes réalisés par SOS Médecins et 0,4% des passages aux urgences du réseau Oscour®. Pas de situation caniculaire prévue par Météo France au 27/08/2015.

Intoxications aux champignonsDepuis le début de la surveillance au 29/06/15, 24 cas d'intoxications aux champignons dont 11 en semaine 34 ont été enregistrées par le CAP-TV et 10 passages aux urgences du réseau Oscour dont 5 en début de semaine 35.

Année de publication : 28/08/2015