Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 12 novembre 2015.

Publié le 13 Novembre 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

MortalitéLa mortalité enregistrée dans les bureaux d'états civils en semaine 44 est en diminution, avec des effectifs qui se rapprochent des valeurs attendues à cette période.

Passages aux urgences des populations sensiblesL'activité aux urgences pour les moins de 1 an et les 75 ans et plus est proche des valeurs attendues.

Chikungunya et dengue : surveillance renforcée en Gironde et en Lot-et-GaronneDepuis le 1er mai, 140 cas suspects signalés, dont 5 cas importés de dengue et 4 cas importés de chikungunya confirmés. Au total, au 06/11, dans les 22 départements métropolitains concernés par la surveillance renforcée, 111 cas importés de dengue et 28 cas importés de chikungunya ont été confirmés. Six cas autochtones de dengue ont été confirmés à Nîmes.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)Pas de situation inhabituelle observée depuis le 01 novembre 2015.

Intoxications au monoxyde de carboneDepuis le 01/09/15, signalement de 5 épisodes en Aquitaine, dont 3 survenus en S43. Un épisode collectif a impliqué plus d'une centaine de personnes, aucune n'ayant nécessité un transfert vers les urgences.

Gastro-entérite aigüe (GEA)En Aquitaine comme en France, activité en légère hausse d'après SOS Médecins avec des valeurs qui restent proche de l'attendu.

GrippeActivité toujours faible avec quelques cas sporadiques de grippe en métropole.

BronchioliteAprès la hausse d'activité enregistrée la dernière semaine d'octobre, l'activité relative à la bronchiolite a légèrement diminué au sein des services des urgences mais reste à un niveau supérieur aux deux précédentes saisons. L'activité SOS Médecins reste proche des seuils d'alerte. Au total, 69 enfants ont été pris en charge par le réseau AquiRespi lors de la dernière garde. Au niveau national, l'activité est relativement stable excepté en Ile de France, en Bourgogne et en Haute Normandie où une hausse est observée.

Virologie respiratoire et méningites à entérovirusDeux signalements de méningite à entérovirus et 1 cas d'après le réseau Oscour®. Parmi les 13 analyses de virus respiratoires positifs, 10 sont des rhinovirus et 1 des VRS.

Intoxications aux champignons (indicateur non détaillé dans le corps du document)Depuis le 29/06/2015, 115 cas selon le CAPTV et 47 cas selon Oscour® (1297 et 545 en France) (données à consolider). Un cas grave déclaré en Aquitaine.

Année de publication : 13/11/2015