Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 31 juillet 2014.

Publié le 5 Août 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Mortalité
Les effectifs de décès enregistrés à partir des données d'état civil restent proches de ceux attendus sur cette période.

Passages aux urgences des populations sensibles
Le nombre de recours aux urgences chez les moins de 1 an est stable, proche du seuil d'alerte depuis 4 semaines consécutives ; pas d'évolution particulière pour les 75 ans et plus.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)
Pas de situation inhabituelle, 4 légionelloses et 4 Tiac déclarées en juillet.

Chikungunya et dengue : surveillance renforcée
Depuis le 1er mai, début de la surveillance renforcée en Lot-et-Garonne et en Gironde où le moustique tigre (Aedes albopictus) est implanté, 66 cas suspects ont été signalés. Parmi eux, 28 cas de chikungunya, 11 cas de dengue et 1 co-infection ont été confirmés, tous importés. A ce jour, aucun cas autochtone n'a été identifié.

Gastro-entérite aigüe (GEA)
Activité faible et conforme à l'attendu, en Aquitaine et en France.

Asthme et Allergie
Selon Oscour® et SOS médecins, activité stable pour l'asthme et en légère hausse pour les allergies en Aquitaine, indicateurs stables ou en légère baisse au niveau national ; en prévision, risque allergique faible dans la région.

Pathologies liées à la chaleur
Activité en baisse selon Oscour® et SOS Médecins en Aquitaine et au niveau national. Pas de situation caniculaire prévue par Météo France.

Méningites à entérovirus
Depuis S26, augmentation du nombre d'entérovirus isolés par le CHU de Bordeaux qui concorde avec le nombre de méningites virales déclarées par le réseau Oscour®.