Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 19 septembre 2013.

Publié le 19 Septembre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Mortalité
Les effectifs de décès enregistrés à partir des données d'état civil lors des dernières semaines sont conformes aux valeurs attendues à cette période.

Passages aux urgences des populations sensibles
Pas d'évolution particulière pour l'activité relative aux passages aux urgences pour les moins de 1 an et les 75 ans et plus.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)
A noter une incidence élevée persistante d'IIM dans la région et plus particulièrement dans les Pyrénées-Atlantiques.

Méningites à entérovirus
Au niveau national, le nombre de passages aux urgences pour méningite virale est stable tous âges confondus.

Gastro-entérite aigüe (GEA)
En Aquitaine, l'activité pour GEA aux urgences hospitalières et en médecine de ville est stable, proche de l'activité attendue à cette période. Selon SOS Médecins, une tendance à la hausse est observée au niveau national.

Maladies à transmission vectorielle
Dans le Lot-et-Garonne, depuis la reprise de la surveillance renforcée du chikungunya et de la dengue, 2 cas importés de dengue ont été confirmés par le CNR des arbovirus.

Asthme et Allergie
L'activité pour allergie est stable en Aquitaine comme en France. La hausse observée pour le suivi de l'asthme au niveau régional se confirme en S37, tendance identique observée au niveau national.

Intoxications aux champignons (indicateur non détaillé dans le corps du document)
Depuis le mois de juillet, en Aquitaine, on observe 8 cas d'intoxications par ingestion de champignons (Données Oscour®).