Point au 12 avril 2013.

Publié le 17 Avril 2013
Mis à jour le 4 juillet 2019

A la Une - Nouveau virus aviaire A(H7N9)

Le 31 mars 2013, les autorités chinoises ont informé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'identification depuis la mi-février de plusieurs cas d'infection par un nouveau virus grippal de type H7N9. Il s'agit d'un virus réassorti avec des gènes des virus A(H7N9) et A(H9N2). C'est la première fois que cette souche de virus grippal est identifiée chez les êtres humains.

Au 09 avril 2013, 28 cas humains d'un nouveau variant d'influenza aviaire A(H7N9) dont 8 décès ont été rapportés sans lien épidémiologique entre eux dans 4 provinces différentes de la Chine. Aucun cas importé n'a été recensé à ce jour sur le territoire français.

L'apparition d'un nouveau virus grippal chez l'être humain incite à la plus grande prudence, d'autant plus que les formes cliniques observées sont graves et que la source de contamination et la voie de transmission restent en grande partie inconnues.

Le risque de propagation du virus en Europe est considéré comme faible à ce stade. Cependant, l'entrée sur le territoire français de certains patients en provenance de Chine ne peut pas être exclue : la surveillance a été être renforcée dans ce sens.

Aussi, il est recommandé aux cliniciens de rester très attentifs à toute infection respiratoire sévère survenant chez une personne dans les 10 jours après un séjour en Chine et de signaler les cas possibles (i) ou confirmés (ii) ou le regroupement de cas d'infections respiratoires aiguës graves hospitalisées, de préférence par téléphone, à :

Définitions de cas d'infection à nouveau virus aviaire A(H7N9) : (i) Cas possible :

  • Toute personne ayant voyagé ou séjourné en Chine, qui, au cours des 10 jours après son retour, a présenté :- des signes cliniques d'infection respiratoire aiguë grave - sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la pathologie.
  • Tout contact (ex : famille, soignants) d'un cas possible ou confirmé, ayant présenté une in-fection respiratoire aiguë quelle que soit sa gravité, dans les 10 jours suivant le dernier con-tact avec le cas possible/confirmé pendant que ce dernier était malade (i.e symptomatique)

(ii) Cas confirmé :

Cas avec prélèvements respiratoires indiquant la présence du nouveau virus aviaire A(H7N9).