Surveillance sanitaire en région Poitou-Charentes. Point épidémiologique au 26 octobre 2012

Publié le 29 Octobre 2012
Mis à jour le 12 mai 2019

Intoxication liée à la consommation de champignons. Point de situation au 17 octobre 2012.

L'InVS réalise une surveillance annuelle des intoxications par des champignons depuis 2010, à partir des cas enregistrés par les Centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) et du réseau OSCOUR® (réseau de surveillance coordonné des passages aux urgences, couvrant environ 60 % des services d'urgences hospitalières). Les poussées de champignons sont liées aux conditions météorologiques (précipitations, humidité relative, température). La surveillance sanitaire est saisonnière et s'étend du 1er juillet au 31 décembre de chaque année.En 2011, 1 458 cas d'intoxication ont été enregistrés par les CAPTV et 550 passages aux urgences pour intoxications par des champignons ont été enregistrés.Cette année, en 2012, 717 cas d'intoxication par des champignons ont été enregistrés par les CAPTV entre le 1er juillet et le 21 octobre. Une tendance à l'augmentation des cas enregistrés par les CAPTV (plus de 50 cas par semaine) est constatée depuis la semaine 39 (du 24 au 30 septembre), où 65 cas ont été enregistrés.En semaine 40 (du 1er au 7 octobre), 54 cas ont été enregistrés par les CAPTV. Un pic est constaté depuis la semaine 41, où 212 cas d'intoxication par des champignons ont été signalés aux CAPTV entre le 8 et le 14 octobre et 220 cas entre le 15 et le 21 Octobre. Deux décès ont été enregistrés dans la région Rhône-Alpes.Depuis le début de la surveillance saisonnière (01/07/12), 24 (3,3%) cas ont été signalés en Poitou-Charentes.L'InVS poursuit la surveillance nationale hebdomadaire des intoxications par champignons jusqu'à la fin de la saison 2012.

Année de publication : 29/10/2012