Situation épidémiologique des infections invasives à méningocoques, Haute-Normandie, 2012

Publié le 17 Février 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Les infections invasives à méningocoques (IIM) sont des maladies à déclaration obligatoire dues à Neisseria meningitidis. Elles se manifestent sous différentes formes cliniques, les plus fréquentes étant les méningites et les méningococcémies. L'impact de la maladie est important du fait de la brutalité de sa survenue, de sa létalité qui reste importante (environ 10% des cas) et de risques de séquelles (amputations, surdité…). Douze sérogroupes de Neisseira méningitidis sont décrits, parmi eux 6 sont responsables d'infections invasives (A, B, C, Y, X, W).Les IIM affectent surtout le sujets jeunes et en France, la majorité des cas surviennent de manière sporadique. Les cas surviennent toute l'année, même si leur nombre est plus important en période hivernale. Depuis 2002, le nombre annuel de cas déclarés se situe entre 500 et 800 cas par an.