Bilan de la surveillance sanitaire estivale en Basse-Normandie - 1er juin – 31 août 2012

Publié le 28 Septembre 2012
Mis à jour le 20 juin 2019

Les périodes de fortes chaleurs sont propices aux pathologies liées à la chaleur, à l'aggravation de pathologies préexistantes ou à l'hyperthermie. Mis en place chaque année, le plan national de prévention et de gestion de crise visant à réduire les effets sanitaires d'une vague de chaleur comprend 3 niveaux d'alerte progressifs, reposant sur des indices biométéorologiques (IBM) minimal et maximal et sur des seuils d'alerte propres à chaque département :- " veille saisonnière ", déclenché automatiquement du 1er juin au 31 août 2012 ,- " mise en garde et actions " (Miga), déclenché par les préfets des départements, sur la base de l'évaluation des risques météorologique et sanitaire réalisée par l'InVS en collaboration avec Météo France ,- " mobilisation maximale ", correspondant à une situation exceptionnelle dépassant le champ sanitaire et nécessitant la mobilisation de l'ensemble des acteurs impliqués. Ce niveau est déclenché par le Premier ministre.

Année de publication : 28/09/2012