Incident dans une usine pétrochimique de Rouen, janvier 2013 : une illustration de l'intérêt de l'exhaustivité du système de surveillance SurSaUD® pour l'évaluation de l'impact sanitaire d'un accident industriel. Numéro thématique. La surveillance syndromique en France en 2014

Publié le 21 Janvier 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le 21 janvier 2013, un accident industriel dans une usine de l'agglomération rouennaise a entraîné le dégagement d'un panache contenant des mercaptans, dont les odeurs désagréables ont suscité de nombreuses plaintes des riverains. Pour renseigner l'existence ou non d'un impact sanitaire immédiat de cet événement, la Cellule de l'InVS (Cire) en région Normandie a immédiatement renforcé le dispositif de surveillance sanitaire régional SurSaUD® par, d'une part, la consultation des données du serveur régional de veille et d'alerte (SRVA) et, d'autre part, en prenant contact par téléphone avec les services de soins d'urgence dont l'activité aurait pu être impactée par l'accident. Les résultats sont en faveur d'un impact très faible, concernant des manifestations bénignes, essentiellement de type maux de tête, vertiges et irritations sans gravité ni nécessité de prise en charge médicale. Face à l'absence d'impact détectable, le dispositif de surveillance a été levé dès le 25 janvier. Le retour d'expérience de cet épisode montre l'importance de disposer d'un système de surveillance syndromique réactif, en complément des mesures de polluants et d'analyses de risque, pour estimer l'impact sanitaire immédiat d'un accident industriel. Il permet aussi d'identifier certains points clés pour renforcer la pertinence d'un tel système de surveillance sanitaire et épidémiologique en situation d'accident industriel : assurer le caractère complet et représentatif du réseau le constituant, proposer une démarche de codification spécifique en prévision d'un événement inhabituel, bénéficier de dispositifs ergonomiques et automatisés à l'image des systèmes mis en place pour la transmission des résumés de passages aux urgences (RPU). Par ailleurs, il est aussi apparu indispensable d'élargir et de compléter l'analyse des données disponibles d'événements de type accident industriel dans SurSaUD® par des indicateurs complémentaires à la médecine d'urgence. (R.A.)

Auteur : Mathieu A, Larras B, Pirard P, Bousquet V, Caserio Schonemann C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 3-4, p. 65-74