Investigation d'un épisode de cas groupés de salmonellose à Paris 7e. Novembre 2012 à février 2013

Publié le 1 Janvier 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

À partir du 24 décembre 2012, plusieurs cas de salmonellose étaient signalés par la Protection maternelle infantile (PMI) de Paris chez des enfants accueillis dans 4 établissements de petite enfance du 7e arrondissement. Dans un second temps, le Centre national de référence (CNR des Salmonella notait une augmentation des cas de salmonellose sur Paris en décembre 2012 et identifiait parmi certains cas une même souche correspondant à un même profil Crispol jusque-là rarement identifié : le profil CT51. Les investigations menées suite à ce signalement permirent d'identifier 40 cas de salmonellose dont 30 cas certains, 4 cas probables et 6 cas possibles. On distinguait 10 enfants accueillis dans des établissements de petite enfance et 30 cas communautaires. L'épisode épidémique impliquait 2 souches de Salmonella : S.Typhimurium CT51 et S.4,12:i:-, variant monophasique du sérotype Typhimurium. Au cours de l'interrogatoire téléphonique des cas, il apparut qu'une large majorité d'entre eux avaient fréquenté un traiteur du 7e arrondissement de Paris dans les jours précédant les signes cliniques. Une inspection inopinée de la Direction départementale de la protection de la population de Paris (DDPP 75) mit en évidence de nombreux dysfonctionnements dans l'établissement et des prélèvements réalisés sur place permirent l'isolement des souches S. Typhimurium CT51 et S.4,12:i:- sur les surfaces et dans les produits mis en vente par le traiteur. Cette investigation souligne le rôle joué par l'observation et le signalement précoce de la PMI. Ce signalement constituait la partie "visible" d'un événement épidémique de plus grande ampleur qui impliquait à la fois des cas en collectivité et des cas communautaires dont la survenue était simultanée. (R.A.)

Auteur : Bassi C
Année de publication : 2013
Pages : 40 p.