Investigation de cas groupés de grippe A (H1N1) 2009. École élémentaire Jeu de Paume, Créteil. Juin 2009

Publié le 1 Juin 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Fin mai 2009, était décidée la surveillance des cas groupés de grippe afin de mettre en évidence la circulation du virus A (H1N1) 2009 dans la population. Le lundi 22 juin, la directrice de l'école du Jeu de Paume, Créteil - Val-de-Marne signalait un absentéisme important pour syndromes grippaux et, suite à la confirmation de 2 cas de grippe A (H1N1) 2009 et l'anxiété des parents d'élèves, le Samu installait une consultation sous tente dans la cour de l'école les 24 et 25 juin. Le 26 juin, la Cellule de l'InVS en région Ile-de-France et la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales 94 débutaient une investigation. Au total, 68 personnes (40 élèves, 2 enseignantes, 26 parents ou proches) ont présenté une grippe confirmée ou probable. Ils ont été identifiés au cours des 505 consultations réalisées sur le site de l'école ou à l'hôpital, au cours desquelles ont été prescrits 189 traitements préventifs par oseltamivir aux personnes contact. En l'absence de la date de début des signes chez les cas, la dynamique de la grippe a été précisée par la reconstitution du taux d'absentéisme. Celui-ci, inférieur à 5 % avant l'événement, a atteint 11 % le vendredi précédant le signalement et de l'ordre de 20 % les lundi 22 et mardi 23 avant la fermeture de l'école décidée par l'inspection d'académie. Parmi les cas, confirmés ou probables, la toux était un signe pratiquement constant alors que la fièvre n'était présente que dans 2 cas sur 3, les courbatures dans 40 % des cas et fatigues et maux de tête dans un quart des cas. Deux enfants ayant présenté des symptômes le 18 juin sont susceptibles d'être les cas index. Aucun n'a voyagé ou été en contact avec une personne ayant voyagé à l'étranger. Le dernier cas attribuable à l'épidémie a débuté ses symptômes le 26 juin, soit 3 jours après la fermeture de l'école. L'épidémie a débuté à l'école élémentaire, dans une classe, puis a diffusé à l'ensemble de l'école ainsi qu'à l'école maternelle sans que des facteurs de risque de contamination soient identifiés. Toutefois, la répétition de la chorale de l'école, regroupant tous les élèves de l'école élémentaire le jour même du début des symptômes des premiers cas, pourrait avoir eu un rôle dans la transmission du virus. Seules 6 personnes dont 4 enfants ont bénéficié d'un prélèvement à la recherche du virus au début de l'épidémie. Trois enfants étaient positifs pour le test PCR au virus A (H1N1) 2009. Par la suite, l'accent a été mis sur la prise en charge rapide de toute personne symptomatique et des contacts. Le recueil d'information fait par les cliniciens, dans l'urgence des consultations, n'a pas été suffisant pour décrire de façon précise l'événement et ce, malgré une recherche active des cas et des données. Ce cas groupé concernant un grand nombre de personnes, survenant après celui de Toulouse et de Paris 15e, venait confirmer la circulation du virus dans la population.(R.A.)

Auteur : Grandesso F
Année de publication : 2009
Pages : 11 p.