Estimation de l'impact sanitaire collectif de la contamination des terrains par la radioactivité présente à Gif-sur-Yvette

Publié le 1 Avril 2002
Mis à jour le 11 septembre 2019

Le site de la Société Nouvelle du Radium à Gif-sur-Yvette (Essonne) a hébergé de 1904 à 1957 des activités industrielles d'extraction de radium et de préparation d'aiguilles de radium. Transformé en zone d'habitations à partir de 1959, le quartier de la Petite Coudraie a connu des phases successives de mesures de radioactivité et de travaux de décontamination. En 2000, la persistance dans une habitation de niveaux de radon très supérieurs aux recommandations sanitaires a incité les autorités locales à lancer une démarche d'investigation systématique et d'analyse de risques afin de prendre les mesures de gestion du risque radiologique nécessaires pour l'ensemble du quartier concerné. Une évaluation de l'impact sanitaire de la contamination du site a été conduite par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS), l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) et l'Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire (IPSN). Elle s'est traduite par plusieurs étapes successives : une campagne de mesures de la radioactivité présente en surface sur les terrains effectuée par l'Office de Protection contre les Rayonnements Ionisants (OPRI) et l'IPSN ; une étude dosimétrique effectuée par l'IPSN sur la base des résultats des mesures et de scénarios d'exposition réalistes des adultes et des enfants présents sur le site, une évaluation quantitative des risques de cancer dus à la dose apportée par la contamination liée à l'activité industrielle passée, réalisée par l'InVS. Cette dernière étape est l'objet du présent rapport. Cette évaluation permet d'estimer l'ordre de grandeur de l'impact sanitaire potentiel lié à la contamination du site en l'état actuel des connaissances scientifiques. Elle permet d'estimer les contributions des différentes sources d'exposition au risque. Elle permet ainsi d'orienter les mesures de gestion prioritaire. Cette évaluation permet aussi de juger de la pertinence de réaliser une éventuelle étude épidémiologique sur la population ayant fréquenté le site. (R.A.)

Auteur : Pirard P
Année de publication : 2002
Pages : 68 p.