La tuberculose à Paris en 2016 : un tournant ? Numéro thématique. Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, 24 mars 2018

Publié le 20 Mars 2018
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le Centre de lutte antituberculeuse de Paris (Clat 75) a une double responsabilité, épidémiologique et opérationnelle. Il doit fournir à l'Agence régionale de santé (ARS) les données annuelles sur les cas de tuberculose domiciliés à Paris et lutter contre la tuberculose au moyen des différentes stratégies mises en place dans le but d'en faire baisser l'incidence. En 2016, une augmentation de 15% de l'incidence de la tuberculose a été constatée à Paris ; le nombre de cas est ainsi passé de 323 en 2015 à 372 en 2016. Cette tendance s'est confirmée en 2017 (403 cas). Elle est principalement due à une augmentation du nombre de cas de tuberculose chez des personnes originaires d'Afrique subsaharienne, principalement des hommes jeunes, récemment arrivés en France et vivant, pour une partie d'entre eux, dans des conditions précaires. Les actions du Clat 75 consistent essentiellement à réaliser des enquêtes autour d'un cas de tuberculose : en 2016, 350 enquêtes ont été réalisées autour de cas index parisiens, permettant le diagnostic de 219 infections tuberculeuses latentes et de 6 tuberculoses maladie. Un dépistage radiologique adapté aux populations à risque a également été mis en place.

Auteur : Antoun F, Charlois Ou C, Dormant I, Hocine N, Mazelle G, Mouas H
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2018, n°. 6-7, p. 113-20