Usages de cannabis chez des étudiants d'une université parisienne, France, 2003-2004

Publié le 18 December 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : Les jeunes adultes, en particulier les 18-25 ans, sont peu décrits pour leurs consommations de substances psychoactives en France, encore moins quand ils sont étudiants d'université. Pourtant, l'étude de ces groupes d'âges situés entre l'adolescence, période d'expérimentation des produits - et la vie adulte, avec éventuellement l'ancrage de ces usages dans le quotidien - est indispensable à la compréhension des usages intégrés de ces substances. Méthodes : Un échantillon d'étudiants d'une université parisienne a été enquêté par auto-questionnaire pendant la durée des cours, soit 869 étudiants de première et deuxième année, selon cinq grandes disciplines : médecine, pharmacie, droit, psychologie et sociologie. Résultats : Un étudiant sur deux a déjà expérimenté le cannabis, avec des différences significatives entre les hommes et les femmes, respectivement 55,2 % versus 45,7 %, selon la section du baccalauréat : 39 % des bacs S versus 59 % des bacs ES et 63 à 72 % des bacs professionnels, et selon les filières d'études universitaires : 25,9 % en pharmacie, 37,3 % en médecine et 41 % en droit contre 72 % en sociologie et 65,2 % en psychologie. L'âge à l'expérimentation du cannabis est proche de 16 ans, avec des différences significatives selon le baccalauréat d'origine et la profession et catégorie socio-professionnelle du père. Un étudiant sur 3 a consommé du cannabis l'année précédant l'enquête (33,4 %), un sur 6 dans le mois écoulé (16,3 %) et 13,6 % des étudiants ont connu un usage problématique de cannabis au cours de leur vie. (R.A.)

Auteur : Simmat Durand L
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 50, p. 422-4