Regroupement de cancers pédiatriques à Vincennes, rôle du Comité scientifique de 2001 à 2006 : une confrontation entre les attentes sociales et l'expertise scientifique.

Publié le 27 Février 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Suite au signalement en 1999 d'un regroupement de cancers chez des enfants fréquentant une école bâtie sur un ancien site industriel, les études épidémiologiques et environnementales écartent dans un premier temps un lien possible entre ces cancers et la fréquentation de l'école. En mai 2001, le signalement de nouveaux cas génère une situation de crise. Un Comité scientifique (CS) regroupant 16 experts est réuni. L'objectif de cet article est d'analyser son travail, les difficultés rencontrées notamment dans ses relations avec les parties prenantes et les enseignements tirés. Les missions du CS étaient d'examiner les questions de la population, d'analyser les résultats des investigations engagées et de proposer et suivre les études nécessaires. En trois ans, le CS a effectué un travail conséquent d'expertise de nombreuses études épidémiologiques et environnementales. Le hiatus existant initialement entre les attentes sociales et la démarche scientifique proposée, le déficit de communication avec les parties prenantes, le manque de moyens constituèrent les principales difficultés rencontrées par le CS. Cependant, au fil du temps, une interaction positive s'est établie entre le CS et les parties prenantes, la population notamment. Le CS recommande, dans de telles situations, de mettre en oeuvre des dispositifs articulés d'expertise et de décision, légers et réactifs, intégrant dès que possible toutes les parties prenantes. (R.A.)

Auteur : Ledrans M, Hazebrouck B, Clavel J, Empereur Bissonnet P, Cochet C, Fourme E, Garnier R, Goldschmidt F, Hartmann O, Jougla E, Lacour B, Lafon D, Momas I, Masse R, Ramel M, Suzan F, Zmirou Navier D, Quenel P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 7-8, p. 57-9