Indicateurs de santé chez les collégiens et lycéens du Val-de-Marne, France, en 2005 : excès pondéral, atteinte carieuse et risque de dépression

Publié le 30 Janvier 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectif : Identifier les facteurs socio-économiques associés au surpoids, au risque de dépression, ou de carie dentaire chez les adolescents. Méthode : En 2005, un échantillon (n=960) représentatif des collégiens et lycéens du Val-de-Marne a été sélectionné. Des examens anthropométrique et bucco-dentaire, et la passation d'un auto-questionnaire ont été réalisés. Surpoids et obésité sont définis ici selon les seuils internationaux d'Indice de masse corporelle, la carie selon l'indice CAO (Dent cariée absente ou obturée) et le risque de dépression, selon l'échelle ADRS (Adolescent Depression Rating Scale). Résultats: 17,0 % des adolescents avaient un excès pondéral (dont 3,1 % obèses), 43,6 % souffraient de carie et 18,3 % de risques dépressifs. Le risque d'excès pondéral augmentait si la mère n'avait pas le bac (ORa=1,6), si les parents étaient originaires du Maghreb (ORa=1,8), d'un pays " autre " (hors Europe et continent africain) (ORa=1,8) ou s'ils vivaient dans un quartier d'habitat collectif (ORa=2,1). Le risque de carie augmentait avec l'âge et si les parents n'avaient pas d'activité professionnelle (ORa=2,7) ou étaient originaires du Maghreb (ORa=2,0). Le risque de dépression était élevé chez les adolescents estimant que " dans la famille, pour acheter à manger, il y a des problèmes " (ORa=3,7) et ceux qui se sentaient en insécurité dans leur quartier (ORa=1,5). Conclusion: Les risques d'excès pondéral et d'atteinte carieuse étaient, ici, associés plus souvent au niveau d'éducation de la mère et au pays d'origine du père qu'à la profession des parents. Des conditions de vie difficiles augmentaient le risque de dépression. (R.A.)

Auteur : Feur E, Labeyrie C, Boucher J, Eid A, Cabut S, Dib S, Castetbon K, Falissard B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 4, p. 29-33