Facteurs sociaux de l'absence de participation aux campagnes de dépistage organisé du cancer du sein. Numéro thématique. Dépistage organisé du cancer du sein

Publié le 21 Janvier 2003
Mis à jour le 5 juillet 2019

La Direction générale de la santé et la Ligue Nationale contre le cancer ont confié à l'association RESSCOM une étude sur les facteurs de la non-participation des femmes de 50 à 69 ans aux campagnes de dépistage du cancer du sein. Cette enquête (qualitative et quantitative) a été réalisée en 1998 dans quatre départements : Allier, Loire, Rhône et Val d'Oise. Il ressort de l'analyse deux profils de femmes qui, pour des raisons sociales et culturelles, ne participent pas aux campagnes de dépistage organisé : les plus favorisées socialement (femmes "maîtresses de leur destinée") et les plus défavorisées (femmes "vulnérables"). Les auteurs formulent en conclusion des recommandations susceptibles d'améliorer la participation des femmes.

Auteur : Bertolotto F, Joubert M, Leroux M, Ruspoli S, Ancelle Park R, Jestin C, Albi N, Sancho Garnier H
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2003, n°. 4, p. 24-5