Investigation suite à la survenue d'un épisode de manifestations irritatives collectives parmi le personnel du centre psychothérapique Henri Theillou dans l'Oise. Octobre 2007 - Mai 2008

Publié le 1 Août 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

À la fin du mois de novembre 2007, la direction du Centre hospitalier interdépartemental de Clermont de l'Oise signale aux autorités sanitaires la survenue de symptômes cutanés de type irritatif chez une dizaine de membres de son personnel. Une investigation épidémiologique, coordonnée par la Cire Nord, a été menée conjointement à une expertise clinique conduite par le service de dermatologie du CHU d'Amiens. Certains polluants ont été recherchés par l'Ineris afin de vérifier une éventuelle exposition aérienne du personnel. Enfin, les paramètres de confort (température, humidité, renouvellement de l'air) ont été mesurés. Un total de 42 personnes a signalé au moins une manifestation de type irritatif. Pour la majorité des cas, la symptomatologie décrite était bénigne, non spécifique et fugace. Aucun des patients hospitalisés n'a été touché par le phénomène. Mi-novembre 2007, l'épisode s'est brutalement majoré consécutivement à l'apparition de 2 cas présentant une dermatose sévère. L'expertise clinique a permis de conclure que ces deux personnes étaient atteintes de deux dermatoses différentes, non reliées à la symptomatologie irritative rapportée par les autres membres du personnel. Les mesures environnementales ont mis en évidence un renouvellement de l'air insuffisant et une hygrométrie légèrement trop faible. Les mesures de polluants ont permis d'écarter la présence d'un polluant particulier en forte concentration. Au total, les caractéristiques de ce phénomène évoquent un syndrome des bâtiments malsains. L'émotion suscitée par la survenue concomitante de deux cas de dermatoses sévères, dans la même unité, a probablement fortement contribué à l'amplification du phénomène. (R.A.)

Auteur : Chaud P, Heyman C, Amah Tchoutchoui K
Année de publication : 2008
Pages : 42 p.