Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Point épidémiologique du 21 avril 2016.

Publié le 2 Juin 2016
Mis à jour le 20 juin 2019

Les points clés

Surveillance des bronchiolitesEn France métropolitaine comme en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'épidémie est terminée depuis plusieurs semaines.

Surveillance des syndromes grippaux :L'activité grippale diminue dans toutes les régions, excepté en Corse où elle reste stable. La majorité des régions est sortie de la phase épidémique.En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, la diminution importante de l'ensemble des indicateurs se poursuit. L'Aisne, l'Oise et la Somme sont sorties de la phase épidémique, l'épidémie touche à sa fin dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Surveillance des cas sévères de grippe hospitalisés en réanimationEn France métropolitaine, 1 016 cas sévères de grippe ont été signalés par les services de réanimation.Dans le Nord et le Pas-de-Calais, 2 nouveaux cas sévères de grippe admis en semaine 2016-15 ont été signalés, portant à 77 le nombre total. Un peu plus d'un tiers sont infectés par un virus de type B et près de la moitié par un virus de type A(H1N1)pdm09.Dans l'Aisne, l'Oise et la Somme, aucun cas n'a été admis en semaine 2016-15 , au total, 15 cas graves ont été signalés depuis le début de la surveillance. La grande majorité est infectée par un virus de type A(H1N1)pdm09.

Surveillance des gastro-entérites aiguës :En France métropolitaine, les données du réseau Sentinelles indiquent que le taux d'incidence des diarrhées aiguës est en-dessous du seuil épidémique, à un niveau modéré.Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'activité liée aux GEA reste conforme aux valeurs attendues.

Surveillance des intoxications au monoxyde de carbone :La saison de chauffe touche à sa fin. Dans le Nord et le Pas–de-Calais, le nombre d'épisodes d'intoxication au CO est inférieur à ceux observés au cours des saisons de chauffe précédentes, il reste stable dans l'Aisne, l'Oise et la Somme.

Année de publication : 02/06/2016