Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 4 mars 2016.

Publié le 9 Mars 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Les points clés

Surveillance des bronchiolitesEn France métropolitaine, l'épidémie est considérée comme terminée.Dans les 5 départements de la grande région, l'épidémie est terminée.

Surveillance des syndromes grippauxEn France métropolitaine, toutes les régions sont en phase épidémiqueDans le Nord et le Pas-de-Calais, l'amorce de diminution de l'activité pour syndromes grippaux au niveau hospitalier et ambulatoire (SOS médecins) semble indiquer que le pic épidémique est atteint ou en passe de l'être dans la région.Dans l'Aisne, l'Oise et la Somme, l'activité pour syndrome grippaux continue d'augmenter au niveau ambulatoire (SOS Médecins).

Surveillance des cas sévères de grippe hospitalisés en réanimationEn France métropolitaine, 280 cas sévères de grippe ont été signalés depuis le début de la surveillance. Ce nombre continue d'augmenter mais reste inférieur à celui observé lors de la saison précédente.Dans les 5 départements de la grande région, 23 cas graves de grippe ont été signalés. Plus de la moitié ont été infectés par un virus de type A H1N1pdm09. Près des 2/3 des cas graves, signalés dans la grande région, n'étaient pas vaccinés.

Surveillance des gastro-entérites aiguësEn France métropolitaine, les données du réseau Sentinelles indiquent que le taux d'incidence des diarrhées aiguës est en dessous du seuil épidémique pour la seconde semaine consécutiveEn Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'activité demeure à un niveau faible sous les seuils d'alerte.

Surveillance des intoxications au monoxyde de carboneLe nombre de signalement d'intoxication au CO dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est stable au cours du mois de février et depuis le début de la saison de chauffe, inférieur a ce qui était observé les saisons précédentes.

Année de publication : 09/03/2016