Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 25 février 2016.

Publié le 26 Février 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Les points clés

Surveillance des bronchiolitesEn France métropolitaine comme en Nord–Pas-de-Calais-Picardie, la baisse de l'activité se confirme, malgré un très léger rebond observé en milieu ambulatoire.

Surveillance des syndromes grippauxEn France métropolitaine, toutes les régions sont en phase épidémique. La majorité des cas sont liés au virus de type B.Les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont en épidémie pour la quatrième semaine consécutive. Les indicateurs poursuivent globalement leur augmentation.Les départements de l'Aisne, l'Oise et la Somme sont en épidémie pour la troisième semaine consécutive. L'ensemble des indicateurs sont en hausse.

Surveillance des cas sévères de grippe hospitalisés en réanimationEn France métropolitaine, 197 cas sévères de grippe ont été signalés depuis le début de la surveillance. A l'issue des quatre premières semaines de l'épidémie, le nombre de cas graves reste inférieur à celui observé lors des dernières saisons.Dans le Nord et le Pas-de-Calais, 9 nouveaux cas graves de grippe ont été signalés en semaine 07, portant à 19 le nombre total de cas signalés depuis le début de la surveillance.Dans l'Aisne, l'Oise et la Somme, un nouveau cas grave a été signalé, portant à 3 le nombre de cas graves signalés depuis le début de la surveillance.

Surveillance des gastro-entérites aiguësEn France métropolitaine, les données du réseau Sentinelles indiquent que le taux d'incidence des diarrhées aigues est en dessous du seuil épidémique pour la seconde semaine consécutive, confirmant la fin de l'épidémie.En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'activité demeure à un niveau faible, mais les indicateurs hospitaliers (passages aux urgences et nombre de virus isolés) demeurent à des niveaux soutenus.

Année de publication : 26/02/2016