Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 5 mars 2015.

Publié le 6 Mars 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

Les points clés

Surveillance des bronchiolites

En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, comme en France métropolitaine, les indicateurs ambulatoires et hospitaliers sont revenus dans les valeurs basses marquant la fin de l'épidémie hivernale

Surveillance des syndromes grippaux

En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, ainsi qu'en France métropolitaine, le pic a été atteint en semaine 2015-06, l'épidémie décroit mais reste forte, touchant plus sévèrement les personnes âgées.

Surveillance des cas sévères de grippe

En France métropolitaine, 1 206 cas sévères de grippe ont été signalés cette saison, dont 67 en Nord-Pas-de-Calais et 21 en Picardie, et 129 sont décédés (12 en Nord-Pas-de-Calais et 4 en Picardie). La majorité des cas avait des facteurs de risque de grippe compliquée et était infectée par un virus grippal de type A.

Surveillance des gastro-entérites aiguës

  • En France métropolitaine, l'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale est en-deçà du seuil épidémique.
  • En Nord-Pas-de-Calais, les recours aux SOS Médecins, bien qu'en-deçà du seuil épidémique régional, sont à un niveau élevé depuis début janvier et les recours aux urgences pour gastro-entérite progressent toujours.
  • En Picardie, les recours aux SOS Médecins pour gastro-entérite sont conformes à l'attendu , les recours aux urgences restent à un niveau faible.

Année de publication : 06/03/2015