Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 2 novembre 2015.

Publié le 9 Novembre 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

Les points clés

Surveillance des bronchiolitesEn France métropolitaine, le nombre de visites SOS Médecins, de pas-sages aux urgences et d'hospitalisations d'enfants de moins de 2 ans pour bronchiolite est en augmentation ces dernières semaines, dans l'ensemble des régions françaises. La dynamique est similaire aux saisons précédentes.En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, les indicateurs sont en augmentation, la part de consultations par SOS-Médecins dépassant le seuil d'alerte en Nord-Pas-de-Calais. Ce seuil doit être franchi 2 semaines consécutives pour considérer que l'épidémie a débuté.Par ailleurs, 2 VRS ont été isolés par le laboratoire de virologie du CHRU de Lille et 4 par le laboratoire de virologie du CHU d'Amiens.

Surveillance des syndromes grippauxEn France métropolitaine, l'activité pour grippe est toujours faible, malgré la survenue de quelques cas sporadiques.En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, les indicateurs sont stables à un niveau faible. L'absence d'isolement de virus grippaux confirme cette faible activité.

Surveillance des cas sévères de grippeLa surveillance des cas sévères de grippe reprendra au début du mois de novembre (semaine 2015-45).

Surveillance des gastro-entérites aiguësEn France métropolitaine, l'incidence de diarrhées aiguës estimée par le réseau Sentinelles est faible et inférieure au seuil épidémique.En région Nord-Pas-de-Calais et Picardie, les indicateurs sont faibles et demeurent inférieurs aux seuils d'alerte régionaux.

Année de publication : 09/11/2015