Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 19 mars 2015.

Publié le 20 Mars 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

Les points clés

Surveillance de la mortalité

En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, l'excès de mortalité toutes causes observée ces dernières semaines est en diminution depuis la semaine 2015-08.

Surveillance des bronchiolites

En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, comme en France métropolitaine, les indicateurs ambulatoires et hospitaliers sont revenus dans les valeurs basses marquant la fin de l'épidémie hivernale.

Surveillance des syndromes grippaux

  • En France métropolitaine, tous les indicateurs poursuivent leur diminution.
  • En région Nord-Pas-de-Calais et Picardie, la tendance est similaire à la situation nationale et le nombre de recours pour grippe aux SOS Médecins et aux services d'urgences est en baisse. A l'instar des saisons grippales précédentes, la circulation de virus grippaux de type B est devenue majoritaire dans les 2 régions en cette fin d'épidémie.

Surveillance des cas sévères de grippe

En France métropolitaine, 1411 cas graves de grippe ont été signalés cette saison, dont 75 en Nord-Pas-de-Calais et 25 en Picardie, et 186 sont décédés (12 en Nord-Pas-de-Calais et 5 en Picardie). La majorité des cas avait des facteurs de risque de grippe compliquée et était infectée par des virus grippaux de type A.

Surveillance des gastro-entérites aiguës

  • En France métropolitaine, l'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale est en deçà du seuil épidémique.
  • En Nord-Pas-de-Calais, les recours aux SOS Médecins, bien qu'en deçà du seuil épidémique régional, demeurent à un niveau élevé depuis début janvier.
  • En région Picardie, les recours aux SOS Médecins pour gastro-entérites bien qu'en augmentation cette semaine, restent conformes aux valeurs attendues, les recours aux urgences restent à un niveau faible.

Année de publication : 20/03/2015