Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 15 avril 2015.

Publié le 20 Avril 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

Les points clés

Surveillance des bronchiolites

En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, comme en France métropolitaine, les indicateurs ambulatoires et hospitaliers sont revenus dans les valeurs habituellement observées hors période épidémique.

Surveillance des syndromes grippaux

En régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, comme en France métropolitaine, les indicateurs poursuivent leur diminution. En Nord-Pas-de-Calais, la part des recours aux SOS Médecins pour syndrome grippal est repassée cette semaine sous le seuil d'alerte régional. Quelques virus grippaux de type B continuent néanmoins de circuler dans les deux régions.

Surveillance des cas sévères de grippe

En France métropolitaine, 1 555 cas sévères de grippe ont été signalés cette saison, dont 83 en Nord-Pas-de-Calais et 30 en Picardie. La létalité est de 15 % au niveau national avec 239 décès (15 en Nord-Pas-de-Calais et 7 en Picardie). La majorité des cas avait des facteurs de risque de grippe compliquée et était infectée par des virus grippaux de type A.

Surveillance des gastro-entérites aiguës

  • En France métropolitaine, l'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale est en dessous du seuil épidémique. L'activité de consultations pour GEA en médecine générale est modérée à forte selon les régions.
  • En Nord-Pas-de-Calais, les recours aux SOS Médecins et aux services d'urgences restent à un niveau élevé bien qu'en dessous du seuil d'alerte régional cette semaine.
  • En Picardie, les recours aux SOS Médecins pour gastro-entérite sont con-formes à l'attendu , les recours aux urgences restent faibles.

Année de publication : 20/04/2015