Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais. Point épidémiologique du 18 juillet 2013.

Publié le 19 Juillet 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Crises d'asthme : Au niveau régional, les indicateurs de surveillance ambulatoire et hospitalière sont globalement stables et au niveau habituellement observé à cette période de l'année.

Allergies : Au niveau régional, les indicateurs de surveillance ambulatoire et hospitalière montrent une légère augmentation ces dernières semaines coïncidant avec l'amélioration des conditions météorologiques et la présence encore importante des pollens de graminées.

Pathologies liées à la chaleur : Au niveau national, on constate depuis début juillet une augmentation notable, mais dans des proportions attendues dans un contexte de chaleur élevée, des passages aux urgences et des appels à SOS Médecins pour des pathologies en lien avec la chaleur. Au niveau régional, une augmentation modérée et attendue – au vue des conditions météorologiques estivales – des pathologies en lien avec la chaleur est observée cette semaine.

Gastro-entérites aiguës : Au niveau national, l'incidence des GEA est en-deçà du seuil épidémique. Au niveau régional, les indicateurs de surveillance ambulatoire et hospitalière restent stables et sous le seuil épidémique régional (données SOS Médecins).

Système alerte canicule et santé (Sacs) : Une augmentation modérée et attendue des pathologies en lien avec la chaleur – principalement des hyponatrémies – est observée depuis le 8 juillet. Bien que Météo France prévoie une nouvelle hausse des températures maximales à partir de dimanche, les indices bio-météorologiques devraient rester sous les valeurs seuils, ne justifiant donc pas le déclenchement d'une alerte sanitaire.