Portage de pneumocoques dans les établissements d'accueil du jeune enfant des départements des Alpes-Maritimes et du Nord, France, 1999-2006

Publié le 18 December 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : Les enfants fréquentant les crèches collectives, aujourd'hui appelées établissements d'accueil du jeune enfant, constituent un réservoir de pneumocoques (SP) pour la communauté, justifiant d'étudier l'influence du vaccin conjugué anti-pneumococcique (Pn7) introduit en 2003 sur la colonisation bactérienne du nasopharynx dans cette population. Méthodes : Des enquêtes transversales ont été réalisées entre janvier et mars 1999, 2002, 2004 et 2006 dans les crèches collectives des départements des Alpes-Maritimes et du Nord. Pour chaque période, la sensibilité aux antibiotiques, le sérotype des souches et le statut vaccinal vis-à-vis du vaccin Pn7 ont été étudiés. Résultats : Le portage de SP est demeuré stable, alors que la proportion de SP de sensibilité diminuée à la pénicilline (PSDP) a baissé entre 1999 et 2006, de 62,7 % à 33,9 % dans les Alpes-Maritimes (p<10-3), et de 71,8 % à 56,2 % dans le Nord (p<10-3). La sensibilité des souches aux antibiotiques a globalement augmenté. Parallèlement, le pourcentage des sérotypes vaccinaux a diminué, en faveur des sérotypes apparentés et non vaccinaux. Plus des deux tiers des enfants dans chaque département avaient reçu au moins une dose vaccinale en 2006. Conclusion : L'introduction du vaccin Pn7 s'est accompagnée d'une modification de la répartition des souches, et la proportion des souches non vaccinales de PDSP a augmenté. Seule l'utilisation prudente des antibiotiques permettra de préserver les sérotypes de remplacement d'une pression de sélection génératrice de nouvelles résistances. (R.A.)

Auteur : Dunais B, Laurans C, Bruno P, Touboul P, Lelieur Pierard M, Mancini G, Sabah M, Carsenti Dellamonica H, Roussel Delvallez M, Dellamonica P, Pradier C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 50, p. 417-9