COVID-19 : point épidémiologique en Guyane du 26 août 2021

Publié le 27 aout 2021
Mis à jour le 27 aout 2021

Points clés

Après la hausse de +43% observée entre les semaines 31 et 32, l’incidence régionale a continué d’augmenter en semaine 33 mais de manière plus modeste (+16%) pour atteindre 434 cas pour 100 000 habitants. Ce taux est supérieur à celui observé lors du pic de la troisième vague (411 cas pour 100 000 habitants).

Bien que l’incidence ait encore augmenté dans les secteurs de l’Ile de Cayenne et Kourou-Macouria, la plus forte progression est observée pour le secteur de l’Ouest confirmant le début de la quatrième vague sur ce secteur. Cette hausse est liée au variant Delta, devenu majoritaire sur ce secteur comme sur le reste du littoral. Il représente ainsi 87% des PCR criblées en Guyane.

L’impact sur les hospitalisations de la hausse du nombre de cas observée il y a 2 semaines se confirme : les hospitalisations tous services confondus ont augmenté de +20%. Les admissions en réanimation sont également en hausse passant à 18 admissions contre 8 il y a une semaine. Ces augmentations concernent principalement le CHC, secteur impacté le plus tôt par la 4ème vague.
Depuis lundi, déjà 689 cas ont été confirmés soit 55% des cas de la semaine 33. La hausse semble ne pas s’accélérer et se poursuivre à un rythme similaire à celui de la semaine dernière.

La couverture vaccinale pour un schéma complet s’élève à 19,5% en population générale (versus 18,5% la semaine dernière) traduisant la lente progression de la vaccination. Celle-ci reste donc encore insuffisante pour protéger la Guyane collectivement.
La quatrième vague touchant maintenant les secteurs regroupant la majorité de la population de Guyane, il est important de maintenir les gestes barrières (port du masque, lavage des mains, distanciation physique) à un niveau élevé dans tous les milieux afin de ralentir la dynamique actuelle et limiter son impact ainsi que la diffusion du virus vers les territoires les moins touchés.