Situation épidémiologique du virus Zika aux Antilles Guyane. Point au 9 juin 2016.

Publié le 10 Juin 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Analyse de la situation épidémiologique

L'épidémie de Zika en Martinique se poursuit avec un ralentissement de la transmission virale observé depuis 3 semaines qui se confirme en semaine 2016-22. La Martinique est placée en phase 3a du Psage* " phase épidémique " depuis le 20 janvier 2016.L'épidémie poursuit sa phase croissante en Guadeloupe avec une augmentation du niveau des indicateurs. La situation correspond à la phase 3a du Psage* depuis le 29 avril 2016.A Saint Martin, l'augmentation du nombre de cas cliniquement évocateurs et du taux de positivité des prélèvements biologiques se poursuit. Le territoire est maintenu en phase 2 du Psage* " circulation virale active " mais le Comité d'expert doit se réunir de nouveau la semaine prochaine pour discuter de l'évolution de la situation.Saint-Barthélemy a enregistré de nouveaux cas confirmés de Zika et reste en phase 2 du Psage* : " circulation virale débutante ".En Guyane, l'épidémie se poursuit sur les secteurs du littoral guyanais (de St Laurent du Maroni à l'Ile de Cayenne) et de l'Oyapock (St Georges). La situation épidémiologique est inchangée sur le Maroni et le secteur de l'Intérieur-Est avec une transmission autochtone. Le Comité de gestion a acté le passage au niveau 3 du Psage* sur les secteurs du littoral le 22 janvier et de l'Oyapock le 1er avril 2016. Il a aussi acté le passage au niveau 2 (transmission autochtone débutante) du Psage* sur le secteur du Maroni le 4 mars et de l'Intérieur-Est le 1er avril.

Année de publication : 10/06/2016