Situation épidémiologique du virus Zika aux Antilles Guyane. Point au 26 mai 2016.

Publié le 27 Mai 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Analyse de la situation épidémiologique

L'épidémie de Zika en Martinique se poursuit avec une baisse des indicateurs épidémiologiques qui pourrait témoigner d'un reflux de l'épidémie. Néanmoins, cette tendance sera à confirmer au cours des prochaines semaines. La Martinique est placée en phase 3a du Psage* " phase épidémique " depuis le 20 janvier 2016.L'épidémie poursuit sa phase croissante en Guadeloupe avec une augmentation du niveau des indicateurs. La situation correspond à la phase 3a du Psage* depuis le 29 avril 2016.A Saint Martin les indicateurs épidémiologiques confirment une augmentation des nombre de cas cliniquement évocateurs d'une part et biologiquement confirmés d'autre part. Le territoire est en phase 2 du Psage* " circulation virale active " mais l'évolution de la situation va être examinée prochainement par le Cemié.Saint-Barthélemy a enregistré de nouveaux cas confirmés de Zika et sa situation correspond à la phase 2 du Psage* : " circulation virale débutante ".En Guyane, l'épidémie se poursuit sur les secteurs du littoral guyanais (de St Laurent du Maroni à l'Ile de Cayenne) et de l'Oyapock (St Georges). La situation épidémiologique est inchangée sur le Maroni et le secteur de l'Intérieur-Est avec une transmission autochtone. Le Comité de gestion a acté le passage au niveau 3 du Psage* sur les secteurs du littoral le 22 janvier et de l'Oyapock le 1er avril 2016. Il a aussi acté le passage au niveau 2 (transmission autochtone débutante) du Psage* sur le secteur du Maroni le 4 mars et de l'Intérieur-Est le 1er avril.

Année de publication : 27/05/2016