Situation épidémiologique du virus Zika aux Antilles Guyane. Point au 20 octobre 2016.

Publié le 21 Octobre 2016
Mis à jour le 15 juillet 2019

Analyse de la situation épidémiologique

En Martinique, depuis cinq semaines consécutives le nombre estimé de cas cliniquement évocateurs est inférieur à 200. Au vu de la situation épidémiologique de l'île et sous les recommandations du Cemie, la Cellule de gestion réunit le 13 octobre a acté le passage en phase 4 du Psage " Fin d'épidémie avec poursuite de la circulation virale ".

En Guyane, les indicateurs épidémiologiques montrent que l'activité liée au Zika restait faible et stable sur l'ensemble du territoire au cours de la première quinzaine d'octobre, bien que le virus continue de circuler. Par ailleurs, deux foyers épidémiques ont été enregistrés sur le secteur de l'Ile de Cayenne, un sur la commune de Rémire-Montjoly et un autre sur la commune de Cayenne. Pour rappel, l'épidémie de Zika est terminée sur le territoire depuis la 3ème semaine de septembre. La préfecture de Guyane a acté le 18 octobre 2016 le retour en phase 4 du Psage" Fin d'épidémie " sur le secteur de l'Ile de Cayenne suite à l'avis du Comité d'experts qui s'est réunit le 7 octobre 2016.

En Guadeloupe, les indicateurs de surveillance sont à des niveaux faibles depuis trois semaines consécutives. De plus, près de deux tiers des communes ne rapportent aucun cas évocateurs. Ces éléments sont en faveur d'une circulation faible du virus sur l'archipel de la Guadeloupe. Le comité d'expert doit se réunir prochainement pour discuter de l'évolution de la situation épidémiologique. La Guadeloupe reste placée en Phase 3a du Psage* "Phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles".

A Saint-Martin l'épidémie se poursuit avec un nombre de cas évocateurs à des niveaux élevés. La situation épidémiologique de l'île correspond toujours à la phase 3a du Psage* " Phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles ".

A Saint-Barthélemy, les indicateurs épidémiologiques enregistrés sont en baisse. Cependant cette baisse reste à confirmer au cours des prochaines semaines. La situation épidémiologique de l'île correspond toujours à la phase 3a du Psage* " Phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles ".