Situation épidémiologique du chikungunya en Guyane. Point au 15 janvier 2015.

Publié le 16 Janvier 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Analyse de la situation épidémiologique

Secteurs en épidémie :Dans les secteurs de Kourou, de l'Ouest Guyanais, du Maroni (Maripasoula, Papaïchton, Grand Santi et Apatou) et sur la commune de Matoury on observe une augmentation du nombre de cas cliniquement évocateurs de chikungunya. A Cayenne et Rémire une stabilisation de cet indicateur est enregistrée.

Secteurs où la transmission autochtone du virus est modérée :Seule la commune de Saint Georges a enregistré des cas confirmés et des cas cliniquement évocateurs de chikungunya.Le Comité de gestion a acté le 23 décembre le passage en phase 3 du Psage* correspondant à une situation épidémique pour les communes du littoral allant de Papaïchton à Cayenne. Les autres communes sont restées en phase 2b correspondant à une transmission autochtone modérée du virus avec foyers épidémiques et chaînes locales de transmission.

Année de publication : 16/01/2015