Situation épidémiologique du chikungunya dans les Antilles. Point au 25 septembre 2014.

Publié le 26 Septembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Analyse de la situation épidémiologique

A Saint-Martin, la circulation virale reste stable et modérée au cours des dix dernières semaines (phase 2 du Psage*). A Saint-Barthélemy, la circulation virale semble être relativement stable depuis environ cinq semaines (phase 2 du Psage). En Martinique, l'épidémie se poursuit. La baisse du nombre de nouveaux cas de chikungunya vus en médecine de ville marque le pas depuis quatre semaines (phase 3 du Psage). En Guadeloupe et ses îles proches, l'épidémie reste généralisée sur l'ensemble du territoire (phase 3 du Psage).La Guyane connait une extension géographique de la circulation virale et de nombreux foyers ont été recencés au cours des deux dernières semaines (phase 2b du Psage).