Situation épidémiologique du chikungunya dans les Antilles. Point au 20 novembre 2014.

Publié le 21 Novembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Analyse de la situation épidémiologique

A Saint-Martin, la circulation virale est modérée. Cette collectivité est toujours en phase 2 du Psage* : transmission autochtone modérée. A Saint-Barthélemy, la circulation virale est modérée mais tend à augmenter. La situation de Saint-Barthélemy correspond toujours à la phase 2 du Psage : transmission autochtone modérée. En Martinique, l'épidémie se poursuit avec une tendance à la baisse des indicateurs. La Martinique est en phase de décroissance de l'épidémie.En Guadeloupe, les indicateurs épidémiologiques montrent une décroissance généralisée du nombre de cas de chikungunya.