Situation épidémiologique du chikungunya dans les Antilles. Point au 13 février 2014.

Publié le 14 Février 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Analyse de la situation épidémiologique

La circulation du virus chikungunya reste généralisée à Saint-Martin avec une stabilisation du nombre de cas cliniquement évocateurs. Cette collectivité est en phase 3b du Psage* : épidémie généralisée. A Saint-Barthélémy, la progression de l'épidémie reste modérée. Ce territoire reste toujours en phase 3a du Psage* chikungunya : situation épidémique. En Martinique, la circulation du virus s'intensifie. Le nombre de consultations en médecine de ville poursuit sa progression, preuve de l'extension de l'épidémie.La Martinique est toujours placée en phase 3a : situation épidémique. En Guadeloupe, on assiste à une augmentation modéree de la circulation virale. Ce département est toujours placé en phase 2a du Psage* : transmission autochtone modérée. En Guyane, aucune circulation autochtone du virus n'a été mise en évidence à ce jour. La Guyane, se trouve toujours en phase 1 renforcée du Psage*.

* Psage = programme de surveillance, d'alerte et de gestion des épidémies.